Return to site

Portrait d'étudiant #4

Matthieu "NorDine" Huerre

Chaque semaine, Helios Gaming School vous propose de découvrir ses étudiants : leur parcours, leur passion, leurs projets.

Aujourd'hui, c'est Matthieu Huerre, 20 ans, étudiant dans la section Overwatch de l'école, qui nous parle de lui !

Comment est venue ta passion pour le monde du jeu vidéo et du sport électronique ?
J’ai commencé à jouer assez jeune, vers 8 ans, avec Ray Man, j’ai d’excellents souvenirs avec. En grandissant, et grâce à mon cousin, j’ai connu les FPS (ndlr : First Person Shooter - jeu à la 1ère personne) et j’ai directement accroché, et commencé les compétitions par la suite. J’en fais depuis quelques années maintenant, dans une communauté interne sur Call of Duty (LFHC - Ligue Française Hardcore), où nous avons créé des championnats avec des équipes provenant de toute l’Europe. A une période, on était plus de 60 teams inscrites ! Il n’y avait rien d’officiel, pas de sponsor ni rien, on faisait ça pour le plaisir. Du coup, je jouais quasiment que pour la compétition.

Que faisais-tu avant d'intégrer la Helios Gaming School ?
J’ai fait un BAC S, mais je ne savais pas vers quoi m’orienter après. Ce n’est pas facile pour tout le monde de trouver sa voie après le bac. J’ai donc fait partie de ces étudiants qui cherchent. Je me suis retrouvé en fac d’économie et gestion, mais ça ne m’a pas plu. J’ai ensuite été en fac de psychologie car j’ai toujours trouvé ça intéressant, mais c’est difficile, surtout la 1ère année qui est assez sélective… Je n’ai pas eu mon année.

Pourquoi as-tu voulu rejoindre l'école ?
Il y a deux ans j’ai entendu parler des nouvelles écoles e-sports qui ouvraient et je m'étais déjà intéressé au concept. J'ai fait des recherches pour en savoir plus sur Helios Gaming School, cette école me paraissait sérieuse, d’autant plus qu'elle ne proposait pas une formation axée seulement sur le métier de joueur pro, mais plus généraliste. Elle propose une formation pour les autres métiers qu’il y a autour, donc nous sommes formés à être polyvalent, et sommes orientés vers plus de débouchés. Après m’être entretenu avec l’équipe pédagogique dont le directeur Pierre-Eric Becker, et avec le soutien de mes parents, j'ai postulé. Le jeu vidéo est un domaine dans lequel je souhaite réellement m’impliquer, car il s’agit tout simplement de ma passion ! Et rien que pour ça, ma motivation est beaucoup plus forte que ces deux dernières années de fac.

A l’entretien de sélection, j’ai trouvé que le jury posait des questions très précises, et je sentais qu’entrer dans l’école n’était pas si simple que ça. Et du coup, j’étais encore plus confiant quant au sérieux de la formation.

Quel est ton projet professionnel ?

Si je deviens joueur pro c’est bien, mais sinon je m’oriente vers l’organisation d’événements sur tout ce qui est compétitions e-sportives. Je sais que tout ce que j’apprendrai à l'école est transposable. Des événements, il y en a de toutes sortes, et partout, c’est vaste. Même si je ne perce pas dans l’univers du gaming, ce n’est pas grave, car je pense que cela me plaira quand même.

Quelles ont été tes premières impressions à la rentrée ?
J’appréhendais, car je n’étais jamais parti de chez moi encore ! Je viens de Nantes, et c’est la première fois que je pars vivre aussi loin. J’avais peur de ne pas m’entendre avec les autres, mais j’ai été agréablement surpris que tout le monde s’entende aussi bien. La vie en communauté est cool, on ne se prend pas la tête pour rien, et avec notre passion commune on ne s’ennuie jamais, on trouve toujours des sujets de discussion intéressants. Au niveau des cours, j’apprécie l’ambiance, ça n’a rien à voir avec la fac ou encore le lycée. Les cours ne sont pas magistraux, ils sont interactifs, et c’est beaucoup plus plaisant d’apprendre comme ça.

Le contact avec les autres étudiants se passe bien ?

Plutôt bien, oui ! On est des grandes personnes, on sait vivre en communauté sans se chercher d’embrouille, donc ça se passe bien. J’apprécie fortement l’ambiance qu’il y a et j’espère que ce sera toute l’année comme ça.

Qu'est-ce que tu préfères à la Helios Gaming School ?

Le fait de pouvoir être « indépendant », car pour l’instant je ne l’ai jamais été, c’est nouveau pour moi. J’aime bien aussi le fait qu’on nous laisse du temps libre, pour jouer, sortir, ou bosser. L'après-midi, nous avons les entrainements. Les entrainements c’est une manière de progresser dans ce qu’on aime faire et ça c’est une sacrée motivation.

Le matin durant les cours, des professionnels de leur domaine viennent nous parler d’un métier et nous l'apprennent. Ils nous montrent aussi la réalité du terrain, et ne nous transmettent pas seulement des savoirs théoriques généraux. Là c’est du concret, et c'est plaisant.

 Qu'est-ce que tu aimes le moins ?
(silence) Je crois qu’il n’y a rien... Honnêtement, je ne trouve rien !

Te sens-tu progresser au vu de ces premières semaines ?

Oui clairement ! Mon niveau en jeu a nettement progressé depuis le début. La connexion joue, c’est plus agréable, mais il n’y a pas que ça évidemment. On a les sessions de coaching et entrainements stratégiques. J’ai fait beaucoup de stratégie sur Call of Duty avec mon équipe à l’époque, on scrutait toute la map, pour élaborer la meilleure stratégie et gagner. Ici, on fait pareil mais sur Overwatch. Nous n’avons pas encore tout vu, mais c’est normal, ce n’est que le début de l’année. Jouer avec des coéquipiers réguliers et être suivi par un coach qui nous conseille, cela nous permet de progresser plus vite, et ensemble. C’est un point que j’apprécie. Sinon j’évolue aussi personnellement. Le fait d’être autonome et d’apprendre des choses qui m’intéressent directement, cela me permet de m’épanouir.

Comment perçois-tu ton évolution d'ici les prochains mois ?
Je pense que d’ici la fin de l’année (décembre), j’aurais atteint un niveau de jeu vraiment élevé si je continue sur cette lancée. Au niveau des cours je sais que j’essaie de faire ce qu’il faut pour pouvoir réussir. Il n’y a aucune raison pour que ça ne marche pas, et je n’ai aucun doute sur le fait que mon évolution sera positive tout au long de l’année, au niveau personnel comme professionnel.

All Posts
×

Almost done…

We just sent you an email. Please click the link in the email to confirm your subscription!

OKSubscriptions powered by Strikingly