Revenir au site

Portrait d'étudiant : Raphael "Rasra" Raskin

Helios Gaming School vous propose de découvrir ses étudiants : leur parcours, leur passion, leurs projets.

Aujourd'hui, c'est Raphaël "Rasra" Raskin, 22 ans, étudiant dans la section Rainbow Six Siege de l'école esports située sur le site d'Epinal, originaire de Liège en Belgique, qui nous parle de lui !

Comment t'est venue ta passion pour le monde du jeu vidéo et du sport électronique ?
Quand j’avais 4 ans, mes parents m’ont acheté la Playstation 1, parce que tous mes copains en avaient une, ils m'ont expliqué qu'ils n'avaient pas envie que je sois trop "différent". Au fur et à mesure du temps, les jeux sont devenus un plaisir et un challenge. C’est pourquoi j’ai continué d’y jouer, ils sont devenu un moyen de me dépasser !

Que faisais-tu avant d'intégrer la Helios Gaming School ?
Avant d’intégrer la Hélios Gaming School, j’étais dans des académies et écoles d’art. J’ai appris pendant 3 ans l’expression corporelle et la rythmique, la pédagogie active, et la musique à l’institut Jaques Dalcroze à Bruxelles.
Je cherchais ma voie, j’ai toujours suivi le chemin que l'on me proposait de suivre, mais cela ne m’a jamais convenu complètement... Bien que je n’aie jamais été mauvais dans le monde artistique, bien au contraire. Après 2 ans de réflexion, j’ai décidé de chercher une école d’esport.

Pourquoi as-tu voulu rejoindre l'école ? Quel est ton projet professionnel ?

Mon projet professionnel principal est de devenir joueur professionnel, et jusqu’ici cela se profile bien. J’aimerais aussi apporter en Belgique tout ce que j’ai appris sur l’évènementiel et l’esport, car on en manque cruellement chez nous.

Quelles ont été tes premières impressions à la rentrée ?
Je ne savais pas vraiment à quoi m’attendre, la seule chose dont j’avais peur était d’être déçu à cause d’un manque de professionnalisme sur le sujet. Mais ces doutes furent vite dissipés après avoir eu mes premiers cours de la semaine !

Présentation de la compétition Red Bull basement

Qu'est-ce que tu préfères actuellement à la Helios Gaming School ?
Les rencontres que nous faisons, tous des professionnels de métier qui sont là pour nous apprendre les rouages de leurs univers. Que ce soit par les coachs, les professeurs, ou encore les professionnels rencontrés sur les événements, tous sont intéressants et de bons contacts à avoir.

Te sens-tu déjà progresser depuis le début de l’année scolaire ?
C'est une très bonne question ! Malgré le fait que j’ai déjà 22 ans, cette année aura été l’année de l’épanouissement. Depuis que j'ai 20 ans, je cherche ce qui me passionne vraiment tout en travaillant et en continuant mes études. En ce temps là, j’avais beaucoup tendance à m'énerver sur moi-même et à me dévaloriser, à m'interroger sur qui je suis et sur ce dont je suis capable. Puis un jour, j’ai trouvé ma passion, l'esport, et j’ai décidé que je travaillerai dedans, peu importe le statut. Alors, j’ai cherché une école d’esport, et celle qui m’avait l’air la plus professionnelle était Helios Gaming School. Aujourd'hui je me sens bien.Alors oui, j’ai progressé, autant dans le jeu que dans tout le reste mais surtout, j’ai appris à m’accepter moi et mes erreurs et a enfin faire face autres.

De quelle manière les coachs t’aident-ils sur le jeu ?

Anthrax, mon coach, m’aide autant émotionnellement que de manière professionnelle, il a vite compris que j’avais un problème et m'a bien fait comprendre qu’il était là si besoin.
Sinon, il analyse notre jeu lors des match d’entraînements et nous fais des retours individuels et collectifs à toute l’équipe, car on apprend aussi grâce aux erreurs des autres.

Comment perçois-tu ton évolution d'ici les prochains mois ?
C’est maintenant que commence ma réelle progression, c’est maintenant que je prépare les résultats de demain, tout ne se ressentira pas tout de suite mais je suis convaincu que tout ce que fais à l’heure actuelle se ressentira plus tard sur la scène esportive. Désormais, il me suffit d’être constant et de continuer chaque jour à progresser dans ce que j’aime.

Souhaites-tu ajouter quelque chose ?
Je n’imaginais pas une seule seconde tout ce qui m’est arrivé cette année, mais cela m’a fait un bien fou, je me sens plus libre et beaucoup moins tourmenté que je n’aie pu l’être il y a seulement quelques mois. Maintenant, je me sens enfin prêt à entreprendre ma voie, peu importe les conséquence ou les difficultés !

Suivez l'école sur

Tous Les Articles
×

Vous y êtes presque...

Nous venons de vous envoyer un e-mail. Veuillez cliquer sur le lien contenu dans l'e-mail pour confirmer votre abonnement !

OK